Un peu d’histoire

En 1954, Léonide et Ritha Pilon décident de construire un terrain de golf à St-Zotique. On fait appel à Albert Murray, un architecte de golf, qui avait déjà conçu l’aménagement de nombreux terrains, dont Kanawaki, Ki-8-eb et Whitlock pour ne nommer que ceux-ci.

En 1971, Luc, Alain et Jean-Denis Pilon, les trois fils, prennent la relève des parents. Tous travaillent très fort pour la réussite de leur entreprise.

En 1978, encouragés par autant de succès, les frères Pilon se portent acquéreurs des terres adjacentes et reconstruisent entièrement le terrain pour en faire un vingt-sept trous qui soit plus moderne, plus spacieux et mieux adapté à une clientèle croissante.

En 1980, acquisition d’un deuxième terrain de golf, soit celui de « Soulanges », établi à Saint-Polycarpe depuis onze ans. Un parcours de dix-huit trous en excellente condition dont le style différent ajoute un complément au golf de Saint-Zotique.

En 1985, nouvelle acquisition à Rivière-Beaudette d’un site extraordinaire comportant de grandes possibilités de développements futurs. Un parcour de neuf trous, inactif depuis quelque temps.

St-Zotique-2014-(29)
St-Zotique-par-Gabrielle-Aubert-photographe-(12)

Suite

En 1994 le parcours de Rivière-Baudette est remis en exploitation, on le refait en utilisant le maximum des qualités naturelles présentes sur ce site enchanteur pour donner un défi différent des deux autres terrains.

Cette même année, les clubs de Saint-Zotique et de Soulanges deviennent les hôtes d’un prestigieux tournoi professionnel connu sous le nom de « Défi de la Sauvegarde » qui, pendant sept ans, retient l’attention du public amateur et de tous les médias. Ce tournoi s’adressait aux meilleurs professionnels québécois. On y retrouvait les Jean-Louis Lamarre, Daniel Talbot, Phil Giroux, Adrien Bigras, Carlo Blanchard, Rémi Bouchard, Serge Thivierge, Raymond Richer, Yvan Beauchemin et Jack Bissegger.

Pour bien faire connaître au public la mise en commun administrative de ses trois clubs de golf, l’entreprise se donne une appellation publicitaire globale qui aujourd’hui est devenue :

« Les clubs de golf Banlieue Ouest »

En 2000, Daniel Pilon, fils d’Alain, est devenu actionnaire et participe activement à l’administration des trois parcours. Jean-Denis prend sa retraite en 2008 et vend ses parts à Alain et Daniel. Daniel devient alors le nouveau directeur général.

Actualités du golf